Forum France
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Mckay
 
Raptortriote
 
obamo
 
Athénaïs de La Palice
 
ganem
 

═══════════════════════
Derniers sujets
» salut
Hier à 22:58 par Mckay

» Faites le test !!
Hier à 21:28 par Mckay

» Je cède l'administration du forum
Hier à 21:25 par Mckay

» Débat inter religieux: Chrétien/Musulman
Mer 18 Oct - 20:25 par Athénaïs de La Palice

» Charlemagne était l'Amant de Renaud !
Mer 18 Oct - 18:47 par Raptortriote

» 2nd attaque
Lun 16 Oct - 21:26 par Mckay

» AFFAIRE NAPOLEON III
Dim 15 Oct - 20:45 par FoutreChaud

» Demande au Premier ministre.
Dim 15 Oct - 20:05 par Mckay

» Etat de guerre
Dim 15 Oct - 19:35 par Mckay


Des groupes anti avortement cible des femmes grâce à leurs données en ligne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des groupes anti avortement cible des femmes grâce à leurs données en ligne

Message par Raptortriote le Sam 28 Mai - 18:39

Des groupes opposés à l'avortement se servent des données laissées en ligne pour cibler les femmes qui se trouvent dans des cliniques.

L'imagination des anti-IVG est décidément sans limites. On les savait rompus à l'exercice de la manifestation devant les cliniques, capables de campagnes de désinformation inouïe sur internet, et même d'exploiter la photo d'un bébé-mort-né. Ils s'attachent désormais à traquer les femmes directement dans les salles d'attente des cliniques. C'est ce que révèle une enquête du site Rewire.

À Boston, John Flynn, le directeur d'une agence de publicité, a eu l'idée de proposer ses services à de puissants groupes anti-avortement, parmi lesquels une agence d'adoption évangeliste. Il a donc rédigé un powerpoint et organisé une vaste campagne de mailing pour vanter son projet.

Le concept: se servir des technologies de collecte de données personnelles et de géolocalisation pour envoyer des publicités anti-avortement sur les téléphones de femmes... qui se trouvent dans des centres IVG. Ainsi, il ne s'agit plus de harceler celles-ci en manifestant devant les cliniques mais de les atteindre à l'interieur même des salles d'attente des centres IVG.

«Avant, c'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin»

Flynn ne se cache pas de vouloir servir la cause des anti-avortement et se vante même d'être «très excité à l'idée d'apporter des outils de marketing mobile à la communauté pro-vie». Laquelle communauté a répondu avec enthousiasme.

«Avant, c'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Mais grâce à la geolocalisation, nous pouvons atteindre les femmes dont nous savons qu'elles ont besoin d'aide», se rejouit la responsable marketing de l'agence d'adoption Bethany Christian Services.
Flynn se vante d'ailleurs d'avoir atteint plus de 800.000 femmes pour le compte de l'un de ses premier client, le groupe anti-IVg RealOptions, et d'avoir dirigé 2.000 d'entre elles sur leur site internet.

«Avortement Google»

Le pire, c'est que tout cela est techniquement très facile et parfaitement légal puisqu'il s'agit simplement de publicité ciblée. L'agence va, en effet, collecter les données de navigation des cibles potentielles (requêtes google, utilisation d'applis) qui vont constituer l'identifiant publicitaire, lequel est censé être anonyme. Dans la réalité, il a suffit aux groupes anti-IVG de se servir des sites comme Facebook ou des applis comportant l'identité de ces femmes pour pouvoir leur adresser leur publicité.

Concrètement, les femmes qui ont tapé «avortement Google» et n'ont pas désactivé les données de geolocalisation de leur téléphone, peuvent être identifiées, geolocalisées et ciblées par ces publicités au moment jugé opportun.
Et cela n'est évidemment rien d'autre que de l'intimidation et du harcèlement, qui, selon, Sasha Bruce, vice-president de l'organisation pro-choix Naral, «peut constituer la première étape avant la violence».

«Nuremberg Files»

Car comment savoir ce que cette agence de publicité et ses clients feront des informations collectées à propos de ces femmes? Il y a de quoi craindre le pire quand on sait de quoi sont capables les anti-avortements les plus radicaux.
Rewire rappelle qu'à la fin des années 1990, un groupe extremiste avaient crée un site nommé «Nuremberg Files», qui listait les noms et les adresses de medecins pratiquant des avortements. Au Texas, les patientes elles-même avaient été traquées et les numéros de plaque de leur voiture relevées quand elles penetraient dans un centre IVG.
avatar
Raptortriote


Messages : 5119
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 2016

 
Points RPG: 0

Voir le profil de l'utilisateur http://forumfrance.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des groupes anti avortement cible des femmes grâce à leurs données en ligne

Message par Louis Quemener le Sam 28 Mai - 19:29

il faut tondre ces salopes
avatar
Louis Quemener

Messages : 1543
Date d'inscription : 27/05/2015
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des groupes anti avortement cible des femmes grâce à leurs données en ligne

Message par André le Dim 29 Mai - 0:07

Notre mouvement est opposé à l'avortement, et nous souhaitons l'interdire dans le cadre de notre projet d'instauration de la théocratie du Perroquet sacré et de la nation Europa voulu par notre seigneur Erico.

Le 7e vers du livre de la régulation spirituelle de la vie (IVe livre du bestiaire des crocodiles du saphir sacré) nous explique en effet que, je cite, "la vie, et la création de la vie, est la preuve d'une étape, pour la femme, de l'atteinte d'une spiritualité intérieure et maternelle. Toute femme souhaitant mettre un terme au processus de la vie verra son chemin vers sa spiritualité intérieure et maternelle s'éloigner". Le 15e vers de ce même livre nous apprend que "l'enfant né dans le ventre de la femme est dû à une volonté unique de la Divinité du Bien, et sa volonté ne peut être défaite". Il est alors clair que la formation de l'embryon est déjà la formation d'une créature vivante et consciente, pleine d'intelligence (celle ci est accordée, selon le même 15e vers, à l'enfant dès sa création).

Toutefois nous n'acceptons pas de qualifications de ces femmes du terme "salope" et nous n'acceptons pas non plus les violences qui pourraient être commises contre elles.
La Divinité du Bien est miséricordieuse, et ne considère pas les femmes qui avortent comme des personnes criminelles. Ils nous appartient à nous, aux personnes saines, de les ramener sur le bon chemin de la spiritualité intérieure (d'autant plus que cette spiritualité intérieure est aussi de type maternel, et l'épanouissement maternel est une étape indispensable pour les femmes).
Les femmes qui avortent seront suivies au sein des institutions de paix et de psychologie (ces établissements, pour ceux qui ne le savaient pas, sont au coeur de notre programme politique. Pour information, nous souhaitons que chaque ville, village et lieu dit de la future république théocratique d'Europa se dote d'au moins une institution de ce type), par nos guérisseurs psychiques auquel la Divinité du Bien a donné le saint pouvoir de ramener toute personne malade vers le chemin de sa spiritualité intérieure.

Nous n'utiliserons la violence qu'envers le porcs du mal envoyés par le maitre des enfers, car ceux-ci sont violents avec nous.
avatar
André

Messages : 13
Date d'inscription : 28/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des groupes anti avortement cible des femmes grâce à leurs données en ligne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum