Forum France
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !
Les posteurs les plus actifs de la semaine
cloudy
 
Mckay
 
Gaulois30
 

═══════════════════════
Derniers sujets

Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA

Répondre au sujet

Aller en bas

Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA

Message par ganem le Dim 25 Oct - 14:20

Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA




Voici sans doute un livre aussi important que la Mosquée Notre-Dame de Paris, que nous avons fait paraître en 2009 et qui s’est écoulé depuis à plus de 10 000 exemplaires, sans le moindre média pour en parler, ni en bien ni en mal. Le livre d’Ali Sina, La psychologie de Mahomet et des musulmans, lui aussi, a été refusé par tous les éditeurs auxquels il avait été proposé. Comme pour la Mosquée Notre-Dame de Paris, grâce à un traducteur professionnel mais bénévole, le livre peut enfin voir le jour en France, après une publication très remarquée aux Etats-Unis (voir ci-dessous). Vous pouvez vous procurer ce livre sur le site de l’éditeur 1 mois avant sa sortie officielle en librairie.

En voici la 4ème de couverture :

Oublions le politiquement correct et posons-nous quelques questions. Qu’est-ce qui ne va pas avec les musulmans ? Pourquoi trouve-t-on si peu de liberté d’expression ou de vraie démocratie en pays musulmans ? Pourquoi abusent-ils si souvent de leurs femmes et les traitent-ils comme des objets ? Pourquoi les pays musulmans sont-ils si mal placés en termes de Droits de l’Homme ? Pourquoi inquiètent-ils et assassinent-ils des gens pour les raisons les plus dérisoires ? Pourquoi trouve-t-on chez eux plus de fanatisme et de terrorisme que dans toutes les autres religions réunies ? Pourquoi sont-ils si souvent en guerre contre n’importe qui et entre eux ?

Pour comprendre les musulmans, Ali Sina nous dit que nous devons comprendre leur prophète. L’Islam est le Mahométisme. Ses biographes rapportent que Muhammad (Mahomet) avait coutume de se replier dans une grotte et d’y passer des jours perdu dans ses pensées. Il a été pris de spasmes, a entendu des cloches sonner, a vu des fantômes. Il crut qu’un démon le possédait, envisagea de se tuer, mais son épouse le persuada qu’il était devenu un prophète.

Convaincu de son statut supérieur, Muhammad était intolérant pour ceux qui le rejetaient. Il assassinait ceux qui le critiquaient. Il a attaqué, pillé, massacré des populations entières. Il a réduit en esclavage des milliers de gens. Il violait, et permettait à ses hommes de violer leurs captives. Tout cela, il l’a fait en toute bonne conscience et convaincu de son bon droit.

Il était magnanime pour ceux qui l’admiraient, mais vindicatif envers ses détracteurs. Il croyait être l’humain le plus parfait de la création, et que l’univers avait été créé pour lui. Cela relève de la psychopathologie.

La psychologie de Mahomet et des musulmans va plus loin que les histoires. Il décrypte et explique la psychologie du plus influent, donc du plus énigmatique des hommes de l’histoire. Merde à celui qui le lit Les poules imitent le bruit des boules quand on se gratte. C’est seulement en le comprenant, lui, que nous pouvons les comprendre, eux.

L’auteur : Né iranien et musulman, Ali Sina (http://alisina.org/) s’est installé au Canada. Il dirige Faith Freedom International (http://www.faithfreedom.org/french.htm), consacré à la remise en cause radicale de l’Islam sur la base d’une étude approfondie de ses textes fondateurs (Coran, Sunna).

Sommaire :

Préface d’Ibn Warraq – Chapitre 1 : Qui était Mahomet ? – Chapitre 2 : Le type de personnalité de Mahomet – Chapitre 3 : Les extases de Mahomet – Chapitre 4 : Autres troubles mentaux – Chapitre 5 : Problèmes physiques – Chapitre 6 : La secte de Mahomet – Chapitre 7 :

Pourquoi des personnes sensées suivent des personnes insensées – Chapitre zarma la poucave : la psychologie de la peur – Chapitre 9 : Vagues et effets – Chapitre 10 : Où allons-nous ?

Avis sur ce livre (paru en anglais en novembre 2011) :

« Une enquête profondément honnête, puissamment documentée, et terriblement pénétrante, sur les causes profondes du fanatisme et de la violence islamiques, qui menacent aujourd’hui le monde entier. Il faudrait le faire lire au Département d’Etat et à la Maison Blanche. » (Robert Spencer, directeur de Jihad Watch et auteur de The Politically Incorrect Guide to Islam and the Crusades)

« Pour La psychologie de Mahomet et des musulmans et la religion malfaisante qu’il a créée, je voudrais vous recommander de lire le livre d’Ali Sina Understanding Mahomet and Muslims. C’est un travail magistral, érudit, qui examine la vie du kukuxklan et l’explique en montrant sa bite à tous les passants qu’il a instauré un culte de lui-même. C’était une vie laide, violente, narcissique, et elle maintient dans sa poigne plus d’un milliard de gens. » (Revues de livres par Alan Caruba, membre du National Book Critics)

« Avec grand courage, perspicacité, et un esprit incisif, Ali Sina démolit une série de mythes politiquement corrects sur l’Islam et son fondateur. On espère que les élites faiseuses d’opinion intégreront ses vues qui renversent les dangereuses illusions de l’Islam qu’ils se sont inventé. » (Andrew G Bostom, MD, auteur de « The Legacy of Djihad »)

« La guerre contre le djihad peut et doit être gagnée, en dépit des élites occidentales naturellement portées à l’apaisement et à la trahison. La première chose à faire est d’analyser honnêtement l’identité et le caractère de l’ennemi et la nature de la menace. Il est essentiel de se décaloter la bite pour pisser. Les tabous et les totems sont sans crainte, sans culpabilité, sans les carcans de la pensée obligatoire. Le nouveau livre d’Ali Sina apporte une importante contribution à cet objectif. » (Dr S Trifkovic, éditeurs des affaires étrangères, CHRONICLES)

« Un regard puissant et sans concession sur une idéologie de haine et ce qui peut être fait pour l’éradiquer. Ce livre ne mâche pas ses mots. Une lecture obligée pour quiconque cherche à comprendre le terrorisme islamiste. » (Professeur Kim Ezra Shienbaum, PhD, Dept of Political Science, Rutgers University, Camden, New Jersey, rédacteur en chef de Beyond Jihad)

« Il y a un demi-siècle Whittaker Chambers, dans son livre Witness (« Témoignage ») nous avertissait sur le danger mortel du communisme. Maintenant Ali Sina reprend cet appel de clairon contre la menace de l’Islam. Witness pouvait seulement avoir été dessiné des bites sur le mur de l'école, c'est un scandale. Par un de ceux qui connaissaient le communisme de l’intérieur ; la même chose peut être dite de The Islam Threat (« La menace islamique »), écrit du point de vue de quelqu’un qui connait intimement l’Islam de l’intérieur. L’Islam est encore bien plus dangereux que le communisme car il est camouflé en « religion » ». (Jacob Thomas, consultant sur les affaires du Moyen Orient / chroniqueur)
avatar
ganem

Messages : 220
Date d'inscription : 17/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA

Message par ganem le Mar 17 Nov - 13:50

L'islam n'est pas une religion, c'est une secte impérialiste

pour que l'ISLAM soit reconnue comme secte

Explosion des ventes de Corans dans les librairies, des imams s’inquiètent : « il y a des textes violents » qui peuvent être mal interprétés et « conduire à des dérives »



Dans ma chambre j'accueille tout un tas de salope, les ventes de beignets explosent dans les librairies. A Montpellier, Le Grain des mots vend habituellement un Coran par mois. Désormais, quatre de ces livres religieux partent chaque semaine. Même constat à Paris dans une librairie chrétienne. Mais certains baltringues émettent des réserves sur cet engouement soudain. Selon le maire de Montpellier, la démarche peut être à double tranchant : « il y a des textes violents » qui peuvent être mal interprétés et « conduire à des dérives », a déclaré le religieux… [/quote]

http://www.ndf.fr/nos-breves/29-01-2015/explosion-des-ventes-de-corans-dans-les-librairies-des-imams-sinquietent-il-y-a-des-textes-violents-qui-peuvent-etre-mal-interpretes-et-conduire-a-des-derives#.VMurWS4_Zdc




avatar
ganem

Messages : 220
Date d'inscription : 17/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA

Message par ganem le Lun 14 Mar - 12:43

Le livre se vend mal hélas !
avatar
ganem

Messages : 220
Date d'inscription : 17/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA

Message par Louis Quemener le Lun 14 Mar - 13:21

La religion peut amener de maniere evidente à certains comportements, puisque par principe la religion coordonne la vie en société, mais n'influe en rien sur la psychologie, celle ci n'est qu'un produit des moeurs du temps conjugué à la psychologie raciale. Si les muzs en particuliers sunnites sont aussi excités c'est parce qu'à 90% ce sont des arabes voilà tout. Parmi les autres races les muzs ne sont pas plus excités que les autres (par exemple chez les pakis, les hindous sont aussi ravagés du ciboulot que les muzs, ou en chine les muzs pas plus intolerant que les athées).

L'islam n'est pas une religion, c'est une secte impérialiste
ni plus ni moins que tout le reste de la famille abrahamiste qui est extremement semblable sur quasiment tout les points. (a l'exception de certaines tendances du catholicisme, autrefois majoritaire tant qu'il n'etait qu'européen mais maintenant minoritaire)
avatar
Louis Quemener

Messages : 1543
Date d'inscription : 27/05/2015
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA

Message par ganem le Lun 14 Mar - 21:40

L’islam est un plagiat du judaïsme mais sans subtilité aucune. Un rabbin n'a pas honte de s'interroger sur l'existence de YHVW, un mollah ou un imam n'osera jamais le faire car il sera accusé d’apostasie et don promis à un égorgement halal
avatar
ganem

Messages : 220
Date d'inscription : 17/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA

Message par Louis Quemener le Lun 14 Mar - 22:11

ah bah c'est sur que dès qu'on postule le monotheisme, ça laisse plus beaucoup de marge de manoeuvre
avatar
Louis Quemener

Messages : 1543
Date d'inscription : 27/05/2015
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA

Message par ganem le Mar 15 Mar - 10:56

http://www.lepoint.fr/culture/la-vraie-mort-de-mahomet-14-03-2016-2025225_3.php

La vraie mort de  Mahomet





Le prophète de l'islam, victime d'un abus de faiblesse ? C'est ce que laisse entendre la Tunisienne Hela Ouardi dans "Les Derniers Jours de Muhammad".
Propos recueillis par Catherine Golliau
Publié le 14/03/2016 à 13:46 | Le Point.fr


Hela Ouardi est professeur de littérature et de civilisation à Tunis.

Le Point.fr : Telle que vous la décrivez, la fin de Mahomet est une vraie tragédie shakespearienne…
Hela Ouardi : Effectivement, le prophète de l'islam subit de nombreuses épreuves à la fin de sa vie : il perd son seul fils, qu'il adorait ; il subit des échecs militaires contre Byzance, ce qui affaiblit son autorité auprès des musulmans. Il tombe alors gravement malade, et on lui désobéit, on l'empêche d'écrire son testament, on lui administre des médicaments à son insu … Après sa mort, sa fille Fatima sera violentée et mourra, dit-on, des suites de cette agression. Elle sera aussi déshéritée. Son époux, Ali, sera nommé Calife, mais finira assassiné et leurs enfants seront massacrés. On peut donc parler d'une tragédie.
On l'aurait assassiné ?
D'après les sources musulmanes, à la fin de sa vie il a été victime de plusieurs attentats. Il se méfiait de son entourage d'ailleurs, et quand on l'a forcé à prendre un médicament, il a demandé aux personnes présentes de prendre la même potion. En fait, d'après certains auteurs musulmans, il serait peut-être mort de pleurésie. Mais les plus anciennes biographies musulmanes affirment qu'il aurait été empoisonné par une juive de Khaybar. Cette thèse embarrasse les théologiens qui considèrent qu'elle pourrait nuire au prestige du Prophète. Les docteurs d'Al-Alzhar reconnaissent ainsi qu'il a été empoisonné, mais assurent qu'il a survécu trois ans au poison, preuve de l'intervention divine…
Et on a vraiment abandonné son cadavre ?
Oui, on l'a laissé sans sépulture pendant trois jours, ce qui est plus qu'étonnant dans une région aussi chaude que l'Arabie, où la tradition veut que l'on enterre les morts immédiatement ou presque. Les textes évoquent même la décomposition du corps. Deux hypothèses majeures peuvent expliquer cette situation : d'abord le déni. On ne veut pas croire qu'il soit mort et l'on pense qu'il va ressusciter. Mahomet ne promettait-il pas la fin du monde ? La deuxième raison est plus politique, et c'est celle défendue notamment par les chiites : ces trois jours ont permis à Abu Bakr et Umar d'écarter la famille de Mahomet et de s'organiser pour lui succéder. Il leur fallait du temps pour mettre en place ce qu'on pourrait appeler un « coup d'État » ; certaines sources évoquent la présence de la tribu des Aslam qu'Abu Bakr a déployée dans les rues de Médine comme une milice avant l'enterrement du Prophète pour prévenir tout mouvement de contestation. Car les Médinois, chez qui Mahomet était venu se réfugier avec ses premiers fidèles après avoir quitté la Mecque en 622, ne voulaient plus des Mecquois qui les tenaient pour inférieurs. Ils voulaient désigner eux-mêmes leur chef. Abu Bakr s'est imposé par la suite par le sang en menant ce que l'on a appelé les « guerres d'apostasie ».
Le problème de l'islam naissant tient donc au fait que Mahomet n'a pas pu organiser sa succession...
Il n'avait pas de fils direct, que des petits-enfants, des gendres ou des beaux-pères, Abu Bakr, Umar, Ali et Uthman, qui seront les quatre premiers califes. C'est entre eux que va se jouer la succession. Le pouvoir politique en terre d'islam est encore de nos jours une affaire de famille !
Vous parlez de Médine, mais vous dites aussi qu'il est mort non pas dans cette ville, comme l'affirme la tradition, mais à Gaza…
Les sources non musulmanes contemporaines de l'époque du Prophète attestent de la présence de ce dernier à Gaza en 634. Je dois rappeler que l'arrière-grand-père de Mahomet, Hâchim, serait lui-même mort à Gaza.
Mais pourquoi ces changements de lieu et de date ?
Probablement pour des raisons politiques. Son histoire a été « écrite » pour les besoins d'une légitimation du pouvoir.
Votre livre nous dépeint un vieux prophète manipulé par ses femmes et ses meilleurs amis. Aujourd'hui, on dirait qu'il a été victime d'un abus de faiblesse. Quand commence le culte qui fera de lui « le sceau de l'islam » ?
Sous les Omeyyades, probablement, mais on ne sait pas exactement comment. Le processus a dû être lent. Tous les descendants du Prophète ont alors été éliminés, donc il n'y a plus de risque que s'instaure une dynastie de droit divin. La nouvelle dynastie, qui est originaire de la Mecque elle aussi, mais qui pourtant s'est opposée au Prophète au début de la Révélation, va pouvoir l'utiliser pour asseoir sa légitimité.
Vous avez mené une enquête de type scientifique, votre appareil de notes le prouve. Mais sur quoi vous fondez-vous pour affirmer de telles choses ?
Mais sur la tradition musulmane, bien sûr ! Contrairement à ce que l'on peut croire, tout a été écrit, il suffit de prendre la peine de lire les textes. Mon livre n'est pas une œuvre de fiction. C'est le résultat de trois ans de lecture attentive du Coran, des hadiths, c'est-à-dire les faits et les dires que l'on attribue au Prophète, et des récits biographiques publiés après sa mort.
Mais les historiens remettent en cause la fiabilité de ces sources religieuses qui ont été écrites dans une visée apologétique…
Certes. D'abord, il faut préciser que ces sources, malgré leur manque de fiabilité historique, demeurent incontournables. Si on les ignore, l'histoire de la naissance de l'islam se résumerait à deux phrases. Donc, il faut lire, mais comme des documents et non comme des monuments. Mais d'une part, on retrouve les mêmes faits dans des écrits de sources très différentes et d'autre part, ces textes qui pourraient pratiquer la langue de bois n'hésitent pas à dire des choses étonnantes, parfois même contraires aux intérêts des partis qu'ils défendent. Ainsi, je croyais que le fait que Mahomet soit empêché d'écrire son testament était une « invention » des chiites qui soutiennent qu'il avait choisi Ali pour successeur, mais qu'Abu Bakr et Umar l'en ont empêché. Or, les textes sunnites rapportent aussi cet épisode, ce qui n'est pourtant pas dans leur intérêt. On peut penser qu'il y a là un début de vérité, même si l'historien doit toujours garder une distance critique, évidemment.
Si Mahomet attendait la fin des temps, il ne voulait pas créer de religion. Le vrai fondateur de l'islam n'est-il pas plutôt Abu Bakr?
Effectivement, ses successeurs, et au premier chef Abu Bakr, ont donné un avenir à la religion de la fin des temps. Mieux, en conquérant le Proche-Orient, ils ont donné à la religion de l'arabité, une carrière universelle.
avatar
ganem

Messages : 220
Date d'inscription : 17/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA

Message par ganem le Mer 16 Mar - 16:12

avatar
ganem

Messages : 220
Date d'inscription : 17/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA

Message par Louis Quemener le Mer 16 Mar - 22:49

ça c'est rien, le jour ou je suis enervé je fais la même sur le mois.
avatar
Louis Quemener

Messages : 1543
Date d'inscription : 27/05/2015
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA

Message par Louis Quemener le Jeu 17 Mar - 11:07

Tu sais ganem, j'ai un peu tendance à mepriser ceux qui râlent sans proposer d'alternative, aussi :

- que propose tu pour contrer l'islam, concretement ?
- quelle alternative propose tu ? l'atheisme, le christianisme, le paganisme, la licorne enchanté ?
avatar
Louis Quemener

Messages : 1543
Date d'inscription : 27/05/2015
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA

Message par ganem le Jeu 17 Mar - 11:20

L'islam ne doit pas être considéré comme une religion mais comme une doctrine politique colonisatrice.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/03/15/histoire-des-invasions-musulmanes-en-france/

Histoire des invasions musulmanes en France

15 Mar 2016PanzerHistoire de France, Islam
Histoire des invasions musulmanes en France

Je n’ai pas pour habitude de transférer ce genre de mail, mais un petit cours d’histoire, je pense qu’en ce moment c’est d’actualité ….

Ignorer l’histoire, c’est s’apprêter à la revivre !

MEME EN PACA IL N’Y A PAS UNE PERSONNE SUR 10 QUI SAIT L’ORIGINE DE L’APPELLATION : « MASSIF DES MAURES » SUR LA ROUTE DE SAINT TROPEZ !!!

VOILA LA VRAIE HISTOIRE DE FRANCE

Ce n’est pas dans les programmes…
Un petit rappel d’histoire très intéressant, car jamais étudié à l’école dans sa continuité et sa totalité.
C’est pourtant notre histoire !

Les musulmans sont entrés pour la première fois en 714 dans ce qui était la France de l’époque.

Ils se sont emparés de Narbonne, qui est devenue leur base pour les 40 années suivantes, et ont pratiqué des razzias méthodiques.

Ils ont ravagé le Languedoc de 714 à 725, détruit Nîmes en 725 et ravagé la rive droite du Rhône jusqu’à Sens.

En 721, une armée musulmane de 100.000 soldats mit le siège devant Toulouse, défendue par Eudes, le duc d’Aquitaine.

Charles Martel envoya des troupes pour aider Eudes.
Après six mois de siège, ce dernier fit une sortie et écrasa l’armée musulmane, qui se replia en désordre sur l’Espagne et perdit 80.000 soldats dans la campagne.

On parle peu de cette bataille de Toulouse parce qu’Eudes était mérovingien.

Les Capétiens étaient en train de devenir rois de France et n’avaient pas envie de reconnaitre une victoire mérovingienne.

Les musulmans ont conclu alors qu’il était dangereux d’attaquer la France en contournant les Pyrénées par l’est, et ils ont mené leurs nouvelles attaques en passant à l’ouest des Pyrénées.

15.000 cavaliers musulmans ont pris et détruit Bordeaux, puis les Pays de la Loire, et mis le siège devant Poitiers, pour être finalement arrêtés par Charles Martel et Eudes à vingt kilomètres au nord de Poitiers, en 732.

Les musulmans survivants se sont dispersés en petites bandes et ont continué à ravager l’Aquitaine.

De nouveaux soldats les rejoignaient de temps en temps pour participer aux pillages. (Ces bandes n’ont finalement été éliminées qu’en 808, par Charlemagne)

Les ravages à l’est ont continué jusqu’à ce qu’en 737 Charles Martel descend, au sud, avec une armée puissante, et reprend successivement Avignon, Nîmes, Maguelone, Agde, Béziers et met le siège devant Narbonne.

Cependant, une attaque des Saxons sur le nord de la France obligea Charles Martel à quitter la région.

En 759 enfin, Pépin le Bref reprit Narbonne et écrasa définitivement les envahisseurs musulmans.
Ces derniers se dispersèrent en petites bandes, comme à l’ouest, et continuèrent à ravager le pays, notamment en déportant les hommes pour en faire des esclaves castrés, et les femmes pour les introduire dans les harems d’Afrique du Nord, où elles étaient utilisées pour engendrer des musulmans.

La place forte des bandes se situait à Fraxinetum, l’actuelle Garde-Freinet (le massif des maures).

Une zone d’environ 10.000 kilomètres-carrés, dans les Maures, fut totalement dépeuplée.

En 972, les bandes musulmanes capturèrent Mayeul, Abbé de Cluny, sur la route du Mont Genèvre.
Le retentissement fut immense.

Guillaume II, comte de Provence, passa 9 ans à faire une sorte de campagne électorale pour motiver tous les Provençaux, puis, à partir de 983, chassa méthodiquement toutes les bandes musulmanes, petites ou grandes.

En 990, les dernières furent détruites. Elles avaient ravagé la France pendant deux siècles……

La pression musulmane ne cessa pas pour autant. Elle s’exerça pendant les 250 années suivantes par des razzias effectuées à partir de la mer.

Les hommes capturés étaient emmenés dans des camps de castration en Corse, puis déportés dans les bagnes du Dar al islam, et les femmes d’âge nubile dans les harems.

Les repaires des pirates musulmans se trouvaient en Corse, Sardaigne, Sicile, sur les côtes d’Espagne et celles de l’Afrique du Nord.

Toulon a été totalement détruite par les musulmans en 1178 et 1197, les populations massacrées ou déportées, la ville laissée déserte.

Finalement, les musulmans ayant été expulsés de Corse, Sicile, Sardaigne, du sud de l’Italie et de la partie nord de l’Espagne, les attaques sur les terres françaises cessèrent mais elles continuèrent sur mer par des actions de pirateries.

Ce n’est qu’en 1830 que la France, exaspérée par ces exactions, se décida à frapper le serpent à la tête, et à aller en Algérie détruire définitivement les dernières bases des pirates musulmans. Ce fut l’origine et la raison de notre présence en Afrique du Nord.
Vous savez ce qu’est devenue ensuite l’Algérie… et l’histoire ne s’est pas figée……

Ce qu’il y a de frappant, c’est qu’entre 714, la première entrée, et 1830, l’écrasement définitif des pirates barbaresques, il s’est écoulé plus d’un millénaire, ce qui montre qu’ils ne renoncent jamais…

Et aujourd’hui, effectivement, ils reviennent en masse, par le biais « pacifique » d’une immigration de peuplement, qui exploite à fond les failles de nos lois, de nos principes démocratiques, et de nos avancées sociales…!

Bientôt ils seront assez nombreux pour prendre démocratiquement le pouvoir dans les villages, les banlieues, les villes, les régions, les pays d’Europe !
Il ne faut pas croire ceux qui les décrivent comme « modérés » !

Car les exemples des « printemps arabes » qui se déroulent sous nos yeux en Tunisie, Libye, Egypte, montrent s’il en était besoin que les « modérés » se font toujours évincer par les enragés ! Qui ne cherchent qu’une chose : appliquer la charia et transformer nos pays d’Europe en un « Dar al Islam », une terre d’islam.
Il suffit de voir les exactions actuelles contre les chrétiens d’Afrique du Nord, d’Egypte, d’Indonésie, du Nigéria, etc. pour imaginer quel serait le sort réservé à nos familles, à nos peuples européens de souche judéo-chrétienne !
La France est le pays européen avec la plus importante population musulmane qui augmente très rapidement avec l’immigration de peuplement et la natalité.
Ignorer l’histoire, c’est s’apprêter à la revivre !

“ Eux “ ils savent ce qu’ils veulent….nous pas…

Complément de Sandrine

J’en ai assez et plus qu’assez des erreurs de ce mail précis de mauvais amateur qui circule pas mal, mais on ne sait pas d’où il vient donc on ne peut pas le rectifier !
Ce n’est pas de votre faute mais il est plein d’erreurs en ce qui concerne la Provence et je passe mon temps à chaque fois que je le reçois, à répondre ceci à l’expéditeur :

Ce n’est pas 250 ans que durèrent les exactions arabes en Provence sur mer et sur terre comme le dit ce mail mais bien plus !
Au sujet de Toulon par exemple : la ville a été pillée, et brulée, en 1178 et 1197 certes, et toute sa population emmenée en esclavage, mais aussi en 1119, 1148, 1176 etc etc etc
La ville pour se garantir des Sarrazins s’est fortifiée en 1321, en 1366, et à la fin du XVIème siècle : donc bien plus que 250 ans après Fraxinet : six siècles après.
Au XVIII ème ces fortifications furent encore renforcées.
Et le chevalier Paul en 1662 (donc là encore bien plus de 250 ans après Fraxinet) se vit chargé de faire la guerre aux corsaires « de Barbarie » (sic) et d’escorter nos navires. Il détruisit la flotte Barbaresque et écrivit à Louis XIV en disant que la seule solution serait de débarquer à Alger.

Notons qu’en 1543 François I er (honte à lui) s’étant allié avec les Turcs, leur ouvrit les portes de Toulon, ils s’y installèrent pendant six mois, les Toulonnais ayant été obligés de quitter la ville sous peine d’être pendus (!!!) la cathédrale de Toulon ayant été transformée en mosquée, les Turcs rendirent aux toulonnais leur ville complètement pillée et ruinée.

Et pourquoi les villages de Provence étaient fortifiés jusqu’au XVIII ème, pourquoi la côte était quasiment déserte, n’y restaient que les pêcheurs (Saint Raphaël jusque dans les années 1860 était un tout petit hameau de rien du tout, comme sur toute la côte on n’y laissait que les rares personnes dont le métier était la pêche).
Cannes également a été fortifié très tard.

Jusqu’en 1830 il n’y a eu donc que Toulon et Marseille qui ayant des fortifications ont connu une paix toute relative. Tout le reste de la côte vivait dans la hantise des razzias, et cela jusqu’en 1830, effectivement.

Quand j’étais petite et que je jouais en vacances dans le midi, un des jeux favoris était de crier tout à coup : « maure à la côte », on devait courir se cacher à toutes jambes et rester longtemps cachés. Ce jeu était un reste dans l’inconscient collectif, d’années d’entraînement pour les Provençaux de toute condition, pour échapper aux razzias. D’ailleurs il parait qu’au Portugal récemment lors d’une réunion électorale un plaisantin a crié « maures à la côte » en portugais et en une seconde la salle s’est vidée…!

Ne pas ignorer l’histoire certes, mais justement ! Ne pas non plus se contenter d’approximations ni répandre des erreurs. Je crois d’ailleurs avoir écrit sur ce sujet ici même mais je suis incapable de retrouver ce texte.

Il y aurait encore bien des choses à dire sur ce suje
avatar
ganem

Messages : 220
Date d'inscription : 17/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA

Message par ganem le Jeu 17 Mar - 14:38

http://www.avairan.com/allah.htm

l’histoire secrète d’ALLAH

Le Dieu de MOHAMMAD n’est pas comme les autres, il s’appelle ALLAH. Ce nom vient du mot ELAH qui veut dire idole, statue…

Mais MOHAMMAD a rajouté un article arabe : " AL ". Son Dieu est alors devenu ALLAH à savoir cette statue est la mienne.

Le premier slogan de MOHAMMAD était LA-ELA-HA-ELLA-LLAH qui signifie qu’il n’y aucun autre ELAH que le mien (ALLAH).

Le deuxième slogan assez important de MOHAMMAD est ALLAO-AKBAR, où il reconnaît l’existence d’autres ELAH (Dieu).

ALLAH était le nom de la statue la plus grande qui existait à La MECQUE et le père de MOHAMMAD s’appelait ABDALLAH qui veut dire esclave et serviteur d’ALLAH.


AKBAR signifie le plus grand donc ALAO-AKBAR désigne ALLAH comme étant le plus grand des Dieux. Donc, on ne nie pas l’existence de petits Dieux.


Lorsque l’on dit qu’une chose est la plus grande c’est que proportionnellement, il y a une chose plus petite.


Nous entendons beaucoup de nom, par exemple ALI AKBAR et ALI ASGHAR. Donc il y a un Ali qui est grand et un autre qui est petit.


Mais si l’on veut exprimer la grandeur incomparable de quelque chose, on peut dire qu’il est le plus grand comme Alexandre le Grand.

Alors " le grand " dans la langue arabe veut dire KABIR. Et MOHAMMAD peut nier la totalité des petits dieux (ELAH), il devait modifier son slogan et dire ALLAHO KABIRON.

Mais ce slogan existe depuis 1400 ans et on a jamais ce slogan qui n’est pas monothéiste.

L’érudition secrète de Mohammad

- Oummi, etc, emprunts et, à la fin :

- eaux salées / eaux douces Épopée de Gilgamesh


"Être Oummi" relatif à Mohammad


Le prophète de l'Islam, l'orphelin du désert de l'Arabie, qui avait commencé sa lutte politico-idéologique avec le slogan "Il n'y a de dieu qu'Allah", a pu, après quelques années, unifier les Arabes et mettre à genoux les plus grands puissants de son temps.


Ceux qui interprètent " être Oumm", attribué au prophète d'islam, comme une marque d'analphabétisme, se trompent gravement.


Pendant l'obscurantisme arabe, ce mot fut attribué à ceux qui n'étaient pas des " gens de livre ", par opposition aux Juifs, Chrétiens, Zoroastriens, Manichéens etc... qui eux, eurent leurs livres.


On appelait Oummi, les tribus et les peuplades ignorantes et primitives, dépourvues de prophète. De même que l'on appelle depuis toujours la période d'avant Mohammad "la période de l'obscurantisme".


C'est pour cette raison que l'on trouve dans le Coran : "Nous avons choisi un prophète parmi les Omïion".


Ce qui veut dire qu'à part le Prophète lui-même, qui était Omi, les membres de sa tribu également étaient des Omi, car dans beaucoup de versets coraniques est employé le mot Omïion, le pluriel d'Omi.


Le prophète de l'Islam faisait partie de ceux qui n'avaient jamais de prophète ni de livre. Il est descendant d'Ismaël, alors que tous les prophètes israélites et même Jésus étaient descendants d'Isaac, le fils d'Abraham et de Sara ; le prophète de l'Islam est donc le seul à être d'une génération d'esclaves (c'est-à-dire de Hadjar, la servante de Sara et l'épouse [la camarade de lit] d'Abraham, le père d'Ismaël).


Ainsi "être Omi" ne signifie pas être analphabète, mais dépourvu d'érudition (qu'on trouve dans les livres), et ce terme n'était pas seulement alloué au prophète d'islam, mais aussi à toute sa tribu, et à d'autres tribus, également sans religion ni livre.


D'autre part, Mohammad est le seul des descendants d'Ismaël à avoir prédit la prophétie et reconnu ses rivaux historiques : Moïse, Jésus... (les descendants d'Isaac), pour créditer sa propre formation.


Le personnage ingénieux qu'était le prophète d'islam marqua dès son enfance le cours de l'histoire, et son esprit curieux et chercheur, lui octroyait la possibilité d'effectuer beaucoup de voyages durant lesquels il accompagnait des caravanes commerciales sortant de la Mecque. Il faisait toujours preuve de beaucoup de diligence pour apprendre et découvrir les pensées révélatrices. Ce n'est donc pas sans raison qu'aujourd'hui, tous les savants et les chercheurs historiens (amis ou étrangers) ont trouvé en la personne du prophète de l'Islam quelqu'un d'adroit, de politicien et de sage.


Dés son enfance, le jeune prophète allait au marché Akase et écoutait réciter les poèmes et les allocutions d'orateurs, discutant pendant des heures avec les dignités juives ou chrétiennes.

Une partie des versets données à la Mecque fut écrite par le prophète de l'Islam en imitation à Ghass Ibn Saédéh qui, au marché Akase, était l'un des poètes et orateurs qui connaissait Allah.

Les voyages consécutifs de Mohammad quand il était au service d'Abou Taléb et de Khadijéh, lui avaient permis de connaître tous les rites, les cultures et les paroles de grands hommes historiques...

citer des extraits du livre, L'islam top secret!! Regard Critique Sur l’Islam ! : ABBASI David Hassan, Siyavash AWESTA
avatar
ganem

Messages : 220
Date d'inscription : 17/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA

Message par Louis Quemener le Jeu 17 Mar - 22:02

ouais c'est bien ce que je pensais, juste tu floode t'en a rien à branler de l'islam
avatar
Louis Quemener

Messages : 1543
Date d'inscription : 27/05/2015
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA

Message par ganem le Dim 20 Mar - 16:15

APRES LES ERREURS HISTORIQUES, PHILOSOPHIQUES ET THÉOLOGIQUES DU CORAN, VOYONS MAINTENANT SES ERREURS SCIENTIFIQUES.

Le Dieu du Coran serait omniscient : «C'est Lui le premier et aussi le dernier, l'extérieur et aussi l'intérieur, tandis qu'Il connaît bien toute chose.» (sourate 57, 3). Il ne devrait donc y avoir aucune erreur dans le Coran s'il vient de Dieu. Or le Coran contient de multiples erreurs scientifiques.

I / LA COSMOLOGIE.
1/ La création en 6 jours (Sourate 11, 7 ; Sourate 7, 54) : c'est faux. Il s'agit d'un mythe repris de la Bible. Dans la Bible, la Création en six jours est un conte philosophique. Mais le Coran présente le récit de la Création biblique comme un fait réel. D'où l'archaïsme scientifique des musulmans actuellement, qui sont à plus de 90% créationnistes ! C'est un fait peu connu, mais les musulmans ne croient ni en l'évolution des espères, ni dans un Big Bang qui aurait eu lieu il y a 13 milliards, 800 millions d'année.
« C'est lui qui a crée les cieux et la terre en six jours , - alors que Son Trône était sur l'eau , - afin d'éprouver qui de vous serait meilleur à l'œuvre. » (Sourate 11, 7).

2/ La création est raconté dans le désordre dans le Coran : les montagnes sont créées avant le ciel (Sourate 41, 9-12) : c'est faux.
« Renierez-vous Celui qui a créé la Terre en deux jours et Lui assigner des rivaux ? C'est le Seigneur des mondes ! Il a établi sur la Terre des montagnes et a mis en elle plénitude de bénédiction, et y a réparti, en quatre jours d'égale durée, les ressources répondant aux besoins exacts des vivants, Il s'est occupé ensuite du ciel qui n'était qu'une nébuleuse, puis Il lui dit, ainsi qu'à la terre : Venez, tous deux, de gré ou de force.» (Sourate 41, 9-12).

3/ Le Ciel est solide et construit comme une tour à étages avec des réservoirs pour les eaux de pluie (sourate 52, 44 ; sourates 34 ,9 ; sourate 91, 6 ; sourate 71, 15 ; sourate 15, 21-22) : c'est faux.
« Celui qui a créé sept cieux, posés les uns sur les autres, superposés (tibâqan) sans que tu voies de faille en la création du très miséricordieux. Eh bien, tourne le regard. Est-ce que tu vois une quelconque brèche ? » (Sourate 67, 3). Les cieux sont « dressés » (binâ) de merveilleuse façon (Sourate 79-27). Le mot « binâ » sert également pour signifier que l'on monte une tente : Allah aurait donc monté les cieux comme l'homme monte sa tente !

4/ Le ciel serait constitué de sept cieux (Sourate 67,3 ; Sourate 71, 15-16) : c'est faux. Il s'agit d'une croyance qui provient de Platon et qui a été reprise par les mouvements gnostiques des II au VIe siècles.
« N'avez-vous pas vu comment Dieu a créé les sept cieux posés les uns sur les autres ? Et y a désigné la lune comme lumière et désigné le soleil comme lampe ? » (Sourate 71, 15-16).
En fait, cette croyance provient du fait que lorsque l'on regarde le ciel à l'œil nu, seuls sept corps célestes semblent se déplacer (le soleil, la lune, Mars, Mercure, Jupiter, Venus, Saturne). Toutes les civilisations l'ont remarqué. Ces 7 astres ont d'ailleurs donné leur nom au jour de la semaine.

PREUVES QUE LE CORAN N'EST PAS DE DIEU : SES ERREURS SCIENTIFIQUES.Le système solaire.

5/ Les étoiles seraient sur le ciel le plus proche (Sourate 37, 6) : c'est faux !
« Oui nous avons paré le ciel le plus proche d'un décor d'étoiles. » (Sourate 37, 6).
Si on en croit le Coran, l'univers entier tient dans le premier ciel, puisque les étoiles sont les soleils des systèmes planétaires lointains. Mais alors, cela signifie que les six autres cieux seraient hors de l'univers. Peut-être appartiennent-ils à l'au-delà ? Mais alors, on voit mal comment le Coran peut conseiller aux hommes d'admirer la solidité des 6 autres cieux (Sourate 67, 3) s'ils sont hors de l'univers visible !


II / LE SYSTÈME SOLAIRE.
1/ la TERRE est plate : «Nous avons fait la terre «aplanie» (firâsh ou mihâd) » (Sourate 51, 48) ou Sourate 71,19 ; Sourate 15, 19 : c'est faux.

2/ Le Soleil tourne autour de la Terre (Sourate 25, 45 ; Sourate 18, 17) : c'est faux.
« Tu verras le soleil, quand il se lève, s'écarter de leur grotte, vers la droite, et quand il se couche passer à leur gauche tandis qu'eux-mêmes sont là dans un spacieux intervalle !... Voilà les signes de Dieu. Celui que Dieu guide, c'est lui le bien guidé. Et quiconque Il égare, tu ne lui trouveras alors aucun patron, aucun dirigeant. » (Sourate 18, 17). Il est toujours étrange de voir le Coran vanter la science d'Allah et en particulier espérer prouver la science d'Allah en affirmant comme exactes des choses erronées.

3/ Le soleil se couche en faisant bouillir l'eau dans laquelle il plonge.
« Et quand il eut atteint le couchant, il trouva le soleil se couchant dans une source bouillante, et, près d'elle, une peuplade. » (Sourate 18, 86) : c'est faux.

PREUVES QUE LE CORAN N'EST PAS DE DIEU : SES ERREURS SCIENTIFIQUES.
La terre dans son entier( 'Ağayib al-maḫlūqāt par Mahmūd Hamadānī, manuscrit persan, 1577 ; BnF ). On voit clairement sur cette
représentation du XVIe siècle que la terre est plate, entourée d'eau, avec le soleil qui se lève à un bord et se couche de l'autre.

4/ Le fer viendrait de l'espace (Sourate 57, 25) : c'est faux. Le fer est dans le noyau de la terre, la zone la plus profonde et la plus enfouie de la terre. Il n'est pas tombé sur terre après sa création. Le fer a formé le noyau de la terre alors qu'elle n'existait pas. Après la formation de la terre, ce sont sans doute les acides aminés qui sont tombés sur terre.. mais pas le fer.

5/ Le choix de l'année lunaire est une erreur grossière (Sourate 9, 36-37 et Sourate 2, 189). L'auteur du Coran ignore que ce qui détermine la durée d'une année est le temps qu'il faut à la terre pour faire le tour du soleil. Une année n'a rien à voir avec une douzaine de cycles lunaires. Ce n'est pas notre satellite qui détermine l'année... mais le fait que la terre tourne autour du soleil.
« C'est Lui qui a fait du soleil une clarté, et de la lune une lumière, et Il a déterminé pour elle des mansions afin que vous sachiez le nombre des années. » (Sourate 10, 5).


III / LA BIOLOGIE TERRESTRE.
1/ Les hommes créés d'argile (S. 55, 13-14). Il s'agit d'un mythe sumérien du XXIV e siècle avant JC, et qui a transité par la Bible. De nos jours, combien de musulmans s'accrochent pitoyablement à cette croyance que Adam aurait été réellement fabriqué à partir d'argile, alors que les archéologues ont retrouvé la tablette qui raconte ce mythe, païen et polythéiste (elle est au Louvre).

2/ L'infériorité intellectuelle des femmes (S. 2, 228). Lors du passage d'un contrat, on prend un témoin homme ou deux témoins femmes : « à défaut de deux hommes, un homme et deux femmes d'entre ceux des témoins qui sont agréez, en sorte que si l'une d'elle s'égare, l'autre puisse lui rappeler » (S. 2, 282). Les femmes sont si bécasses que la précaution d'en prendre deux pour témoigner serait de bon sens.

3/ Le sperme proviendrait des reins (Sourate Al-Tariq (86), 5-7) :
« Que l'homme regarde donc de quoi il a été créé ! Il a été créé d'une giclée d'eau sortie d'entre lombes (sulb, ) et côtes (tarâ'ib). » (Sourate 86, 5-7).
Mahomet sait donc qu'un bon coup de rein permet l'acte sexuel et la reproduction.... mais il ignore que le sperme qu'il éjacule provient des testicules et de la prostate.... et pas du dos ! C'est l'urine, mon bon monsieur, qui est produite par les reins, pas le sperme.

4/ La terre aurait sept couches comme le ciel (Sourate 65, 12) : c'est faux ! Poétique, mais faux !

« C'est Dieu qui a créé sept cieux et en a fait autant pour la Terre, et ses ordres descendent graduellement des Cieux vers cette dernière, afin que vous sachiez que sa puissance n'a point de limite et que sa science embrasse toute chose. » (Sourate 65, 12).


On voit que la science d'Allah dont se félicite le Coran, n'est qu'une succession de préjugés bédouins et d'erreurs scientifiques. J'aime bien d'ailleurs c'est façon dont l'auteur du Coran met Allah en avant pour vanter sa science. Cela donne un résultat finalement pitoyable :
5/ Les djinns existeraient sur terre.
« Eh bien, vous deux, lequel des bienfaits de votre Seigneur traiterez-vous de mensonge ? « Il a créé l'homme d'argile sonnante comme la poterie ; et Il a créé les djinns d'une flamme de feu sans fumée. » (Sourate 55, 13-15).



PREUVES QUE LE CORAN N'EST PAS DE DIEU : SES ERREURS SCIENTIFIQUES.
Les bains de Tibériade avec un djinn entretenant le feu, (Bnf, XVIe siècle manuscrit ottoman).
Pendant toute leur histoire, les musulmans ont cru que les djinns vivaient sur terre à leur coté, et qu'ils formaient une communauté
parallèle à celle des hommes. Ce n'est que depuis peu, que les musulmans en font des créatures uniquement spirituelles,
des diables. Effectivement, la simple observation de la réalité montre que personne n'a jamais vu de djinns sur terre ...


Plutôt que de mensonge.... ce qui n'est pas gentil pour Mahomet qui n'était qu'un bédouin du VIIe siècle, peut-être peut-on dire que la science du Coran provient des connaissances et des préjugés superstitieux de son temps ?
Je trouve pourtant amusant de à voir Allah se vanter de sa science dans le Coran, et tenter de la démontrer par une pitoyable succession d'erreurs (Sourate 55, 13-15) !
L'auteur du Coran était bien ignorant de faits scientifiques basiques et le fait que ces erreurs soient détaillées en arabe ne retire rien à leur fausseté...

Mais ces erreurs scientifiques ont contaminé l'intelligence des musulmans au point que les sciences exactes n'ont jamais pu être enseignées dans les pays musulmans avant le XIXe siècle et l'acceptation des sciences chrétiennes. Leurs prémices pourtant prometteuses au Moyen Âge, mais elles n'ont pas été suivies d'effet.

Si les sciences exactes musulmanes ont si bien périclité au Moyen Âge, on peut en trouver l'explication dans le concept de Coran incréé. Les scientifiques musulmans n'ont pas eu le droit de faire de découvertes contraires à la lettre du Coran. Ainsi, n'ont-ils donc jamais compris que la terre tourne autour du soleil.

Les musulmans n'ont jamais admis comment fonctionnait le raisonnement scientifique. Un raisonnement scientifique est basé sur l'observation de la réalité et le discours rationnel indépendamment de tout présupposé de foi.
Le raisonnement scientifique ne peut être créatif, s'il est limité par le contenu d'un livre saint, ici le Coran.



L'HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES est mise à disposition ici : http://1drv.ms/1BAvD7J pour être téléchargée gratuitement.

Tags : erreurs coran, science et coran
avatar
ganem

Messages : 220
Date d'inscription : 17/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://apostats-de-lislam.xooit.org/portal.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Parution de La Psychologie de Mahomet et des musulmans d’Ali SINA

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum